Chouf les volontaires en service civiques

formation secour populaireSecours populaire marseillais
Une circonstance sur 2 jours permettant à de jeunes volontaires de questionner l’engagement et le sens de leurs actions au sein du secours populaire : une structure historique crée en 1945 et héritière de mouvements populaires.
Ces temps se sont déroulés au milieu de la ressourcerie, ponctués par les repas pris avec l’ensemble des bénévoles et salariés.

A la barre
Faire ensemble avec nos différences… Certains rament, d’autres non et pourtant tous dans le même bateau : La ligue de Provence Alpes d’Aviron. Parmi les quatorze volontaires qui ont participé à ces deux jours certains sont pratiquants et d’autres pratiquement acquis à leurs engagements.
Ils ont pu questionner le projet fédéral afin d’imaginer comment chacun peut agir dans un développement coopératif.
De plus, les évènements de Charlie ont permis de questionner la citoyenneté … C’était aussi l’occasion d’affirmer ses points de vue, ses divergences, tout en respectant l’intérêt collectif.

Réciprocité et interculturalité à Dar Lamifa
Interculturalité et coopération internationale à la maison familiale…de la rue d’Aubagne à Marseille.
Dar Lamifa a accueilli cette formation en échange de wild card pour les bénévoles de ce bastion d’éducation populaire marseillais.
« Echanger pour changer » : C’est l’un des pilier de la réciprocité selon Claude Lasnel.
Fidèle à « l’ancêtre » nous avions fait en sorte que ce stage ait lieu avec différents acteurs de solidarités : Pistes Solidaires, Touiza Solidarité, Migrations et Développement et d’autres indépendants s’inscrivent ainsi dans ce souffle transmis par notre administrateur et ami Claude Lasnel.

volontaire à la prefDu lokal 36 à la préfecture régional
A long time ago, nous nous sommes retrouvé à plusieurs au lokal 36 à la belle de mai (Marseille).
Après une séance d’Entrainement Mental avec des volontaires en service civique et des alliés, nous nous sommes questionnés sur la pertinence de partager des expériences et récits de ces acteurs du changement autour d’un rassemblement régional… Quelques mois et attentats plus tard, un grand rassemblement en présence de volontaires et d’institutions était organisé.
Le Chouf spirit s’est contenté d’impulser sans artifice…
En partant du postulat qu’ils avaient pris le pouvoir, ils étaient à la préfecture, les volontaires devaient imaginer en petits groupes, comment développer des propositions concrètes autour de 3 axes…De l’utopie réalisable !